plébiscite

plébiscite

plébiscite [ plebisit ] n. m.
• 1355; lat. plebiscitum, proprt « décision du peuple »
1Antiq. Décision, loi votée par l'assemblée de la plèbe.
2Vieilli Vote direct du corps électoral par oui ou par non, sur une question qu'on lui soumet. référendum. Recourir au plébiscite, à la consultation populaire. Élection par plébiscite.
Mod. Vote direct du corps électoral par oui ou par non sur la confiance qu'il accorde à la personne qui a pris le pouvoir. Il ne faut pas « assimiler le référendum du Général de Gaulle au plébiscite de Bonaparte » (de Gaulle).
Fig. « L'existence d'une nation est un plébiscite de tous les jours » (Renan).
3 Dr. internat. « Vote d'une population sur la question de son statut international » (Capitant).

plébiscite nom masculin (latin plebiscitum) Procédé par lequel un homme qui a accédé au pouvoir demande à l'ensemble des citoyens de lui manifester leur confiance, en se prononçant par oui ou par non sur un texte donné. En Suisse, référendum. À Rome, décision politique votée par l'assemblée de la plèbe, et qui n'avait de valeur que pour les plébéiens. (Les plébiscites furent assimilés aux lois à partir de 287 avant J.-C.) Consultation au cours de laquelle la population d'un territoire est appelée à choisir l'État dont elle veut relever. ● plébiscite (citations) nom masculin (latin plebiscitum) Louise Michel Vroncourt-la-Côte, Haute-Marne, 1830-Marseille 1905 Tout plébiscite, grâce à l'apeurement, à l'ignorance, donne toujours la majorité contre le droit, c'est-à-dire au gouvernement qui l'invoque. La Commune Stock

plébiscite
n. m. Vote direct du peuple, par lequel il est appelé à un choix ou à une approbation. (La notion inclut le référendum.)

⇒PLÉBISCITE, subst. masc.
A.HIST. ROMAINE. Décision prise par la plèbe réunie en comices sur une question proposée par un tribun. Depuis les Gracques (...) toutes les affaires importantes avaient été décidées par des plébiscites (MÉRIMÉE, Essai guerre soc., 1841, p.207). Jusqu'à la chute de la République, on ne voit survenir qu'un petit nombre de lois ou de plébiscites pour modifier la législation civile (COURNOT, Fond. connaiss., 1851, p.407):
1. ... les comices de la plèbe (...) ne délibéraient que sur les intérêts de la plèbe, ne nommaient que les chefs plébéiens et ne faisaient que des plébiscites. Il y eut longtemps à Rome une double série de décrets, sénatus-consultes pour les patriciens, plébiscites pour la plèbe.
FUSTEL DE COUL., Cité antique, 1864, p.385.
B.DROIT
1. DR. CONSTIT.
a) Résolution soumise à l'approbation du peuple et conférant le pouvoir à un homme ou approuvant sa prise de pouvoir; vote sur cette résolution. Jusqu'à la guerre, l'empire y était resté [à Plassans] tout-puissant, si acclamé, qu'il y avait obtenu, au plébiscite, une majorité écrasante (ZOLA, Dr Pascal, 1893, p.16). Ces délégués ne se firent pas faute d'assimiler le référendum du Général De Gaulle au plébiscite de Bonaparte et du Prince-Président (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p.263):
2. ... Louis-Napoléon annonçait son intention de rétablir l'empire héréditaire et de prendre le nom de Napoléon III. Le 21 novembre 1852, un nouveau plébiscite l'approuvait à une majorité encore plus écrasante que l'année précédente. Le peuple français avait adopté l'empire autoritaire...
BAINVILLE, Hist. Fr., t.2, 1924, p.198.
b) ) Vieilli. Consultation directe du corps électoral sur une résolution avec simple réponse par oui ou par non. La souveraineté est au peuple; le plébiscite est la loi suprême (PROUDHON, Créat. ordre, 1843, p.93). Le plébiscite du 1er décembre 1804 est présenté à Napoléon; l'Empereur répond:Mes descendants conserveront longtemps ce trône (CHATEAUBR., Mém., t.2, 1848, p.376).
) De nos jours, région. (Suisse). Synon. de référendum. Un plébiscite, tenu en mars 1962, a abouti au rejet, par deux tiers des votants, d'une proposition tendant à obtenir en Suisse l'interdiction de stockage, d'emploi et de fabrication d'armes atomiques (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p.256).
2. DR. INTERNAT. PUBL. Vote des habitants d'un territoire sur une question de souveraineté, concernant leur indépendance, leur cession ou leur annexion à un autre état. Il s'agissait de préparer un plébiscite, (...) qui déciderait si le territoire de Hesse-Nassau, (...) se séparerait de la Prusse et s'annexerait à l'état libre hessois (BARRÈS, Cahiers, t.12, 1919, p.138):
3. Hitler (...), en 1935, à l'occasion du plébiscite de la Sarre, (...) avait créé une atmosphère si menaçante (...) qu'ensuite les Sarrois, attirés et intimidés par le déchaînement germanique, votaient en masse pour le IIIe Reich.
DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p.17.
C.P. ext. Opinion de fait, clairement et nettement formulée par une grande proportion d'individus d'un groupe donné (adhérents, lecteurs, consommateurs), marquant leur adhésion à quelqu'un, leur préférence pour quelqu'un ou pour quelque chose. Ces dix chefs-d'oeuvre que les Annales font choisir par plébiscite (GIRAUDOUX, Suzanne, 1921, p.169). Tous se ralliaient à lui d'enthousiasme (...) parce que cette petite colonie chrétienne, perdue au milieu du monde musulman, sentait d'instinct le besoin de se serrer autour d'un homme fort. C'était le plébiscite des foules (GROUSSET, Croisades, 1939, p.62). V. aussi arbitrer ex. 5.
REM. Référendum-plébiscite. V. référendum rem. 3.
Prononc. et Orth.:[plebisit]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. Ca 1355 hist. romaine (BERS., Tit.-Liv., ms. Ste-Gen., f° 64b ds GDF. Compl.), répertorié dep. 1721 (Trév. Add.); 1776 (VOLTAIRE, Lettre à d'Argental, 30 mars ds OEuvres, Corresp., éd. L. Moland, t.17, p.571: Dans l'ancienne Rome et même encore à Genève et à Bâle, et dans les petits cantons, ce sont les citoyens qui font les plébiscites c'est-à-dire les lois); 1843 «vote direct du corps électoral par oui ou non, sur une proposition qu'on lui soumet» (PROUDHON, loc. cit.). Empr. au lat. plebiscitum «décret du peuple» opposé à senatus consultum, v. senatus consulte, comp. de plebs, -bis «plèbe» et scitum «décret» du supin de scisco «agréer, décider», d'abord «chercher à savoir». Fréq. abs. littér.:75.
DÉR. 1. Plébiscitaire, adj. a) [En parlant de qqc.] ) Qui est issu du plébiscite, qui a recours au plébiscite. En sa qualité d'état plébiscitaire, l'Empire dépendait d'elle [la presse] à quelque degré (MAURRAS, Avenir intellig., 1905, p.80). Le recours à la démocratie plébiscitaire, la tendance à se confier à un homme qui incarne les aspirations nationales, demeurera un des dangers du tempérament politique français (beaucoup moins que de l'Allemand, mais beaucoup plus que de l'Anglais) (VEDEL, Dr. constit., 1949, p.82). ) P. ext. Qui concerne un plébiscite, qui concerne ou qui exprime une approbation massive. V. plébisciter dér. infra, ex. de Pourtalès. b) [En parlant de qqn] Qui est partisan du plébiscite. L'ancienne bourgeoisie plébiscitaire et conservatrice (ZOLA, Débâcle, 1892, p.559). Ainsi la liberté politique de Boulanger, chef des républicains plébiscitaires, demeurait intacte (BARRÈS, Appel soldat, 1900, p.162). En empl. subst. ,,Partisan du plébiscite. Un plébiscitaire`` (Ac. 1935). []. Att. ds Ac. 1935. 1res attest. a) 1870 adj. «relatif à un plébiscite» (Exposé des motifs du projet de Sénatus-Consulte présenté le 28 mars ds LITTRÉ Add. 1872), b) 1870 subst. (Le Réveil, mardi 3 mai, 3, col. 3 [titre] ds DUB. Pol., p.377a); de plébiscite, suff. -aire1. Cf. l'angl. plebiscitary de même sens dep. 1870 ds NED. 2. Plébisciter, verbe trans. a) Voter quelque chose ou désigner quelqu'un par voie de plébiscite. La Roumanie plébiscite à une majorité écrasante le gouvernement Antonesco (L'OEuvre, 4 mars 1941). b) P. ext. Approuver quelqu'un ou quelque chose de façon quasi unanime. C'est dans un carrosse à six chevaux blancs suivi de trente équipages attelés à quatre et d'une escorte d'étudiants en costume que Liszt quitte Berlin (...). Il est sacré prince de cette jeunesse qui lui rend les honneurs (...). Un roi de Prusse se met à la fenêtre pour voir passer cette cavalcade plébiscitaire. On plébiscite le génie, qui peut-être n'y pense même pas (POURTALÈS, Vie Liszt, 1925, p.106). [plebisite], (il) plébiscite [-sit]. Att. ds Ac. 1935. 1res attest. 1894 pol. (SACHS-VILLATTE, Supplement zum ersten Teil Französisch-deutsch), d'où 1925 «être sollicité et approuvé par une grosse majorité» (POURTALÈS, loc. cit.); de plébiscite, dés. -er.
BBG. —DUB. Pol. 1962, p.377 (s.v. plébiscitaire). —MACDONALD (L.). Referendum and plebiscite. Meta. 1978, t.23, n° 2, pp.164-167. —QUEM. DDL t.20 (s.v. plébisciter).

plébiscite [plebisit] n. m.
ÉTYM. 1355; lat. plebiscitum « décision du peuple », de plebs. → Plèbe.
1 Hist. rom. Décision, loi votée par l'assemblée de la plèbe.
1 Dans les disputes, les plébéiens gagnèrent ce point que seuls, sans les patriciens et sans le sénat, ils pourraient faire des lois qu'on appela plébiscites; et les comices où on les fit s'appelèrent comices par tribus.
Montesquieu, l'Esprit des lois, XI, XVI.
2 Hist. mod. Vieilli. Vote direct du corps électoral par oui ou par non, sur une question, un texte qu'on lui soumet (la notion inclut celle de référendum). || Faire un plébiscite. || Recourir au plébiscite (→ Appel au peuple, consultation populaire). || Le plébiscite de l'an III. || Élection par plébiscite.
(1776). Mod. (Polit. et cour.). Vote direct du corps électoral par oui ou par non sur la confiance qu'il accorde à celui qui a pris le pouvoir. || Le plébiscite du 21 décembre 1851 ratifia le coup d'État (du 2 décembre) de Louis-Napoléon Bonaparte. || Référendum qui équivaut à un plébiscite. || Plébiscite et pouvoir personnel.
2 Le plébiscite. — Pour ratifier son coup d'État, le Président avait convoqué (3 déc.) les citoyens et les soldats à voter par oui ou non sur cette question : « le peuple français veut le maintien de l'autorité de Louis-Napoléon Bonaparte et lui délègue les pouvoirs nécessaires pour établir une Constitution sur les bases proposées dans sa proclamation du 2 décembre. »
Lavisse et Rambaud, Hist. générale du IVe s. à nos jours, t. XI, p. 34.
3 Dr. internat. public. « Vote d'une population sur la question de son statut international » (Capitant). || La Savoie et Nice furent annexés à la France par plébiscite.
Fig. et littér. :
3 L'existence d'une nation est (…) un plébiscite de tous les jours, comme l'existence de l'individu est une affirmation perpétuelle de vie.
Renan, Qu'est-ce qu'une nation ?, Œ. compl., t. I, III, p. 904.
DÉR. Plébiscitaire, plébisciter.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Игры ⚽ Нужна курсовая?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Plebiscite — Plébiscite Un plébiscite (du latin plebs (qui renvoie au français plèbe), et scitum (signifiant décision), selon un système analogue à la décision prise par les concilia plebis = assemblée de la plèbe) est une consultation sur le désir d une… …   Wikipédia en Français

  • Plebiscite — Pleb i*scite, n. [F. pl[ e]biscite, fr. L. plebiscitum.] A vote by universal male suffrage; especially, in France, a popular vote, as first sanctioned by the National Constitution of 1791. [Written also {plebiscit}.] [1913 Webster] Plebiscite we… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • plebiscite — direct vote of the people, 1860 (originally in reference to Italian unification), from Fr. plébiscite (1776 in modern sense), from L. plebiscitum a decree or resolution of the people, from plebs (gen. plebis) the common people + scitum decree,… …   Etymology dictionary

  • plebiscite — plebiscite, referendum Plebiscite is pronounced pleb i sit in BrE and usually pleb i siyt in AmE. The term is most commonly used of a direct vote of a State s electors on a fundamental matter, and is not used with reference to the UK. A… …   Modern English usage

  • plebiscite — ► NOUN 1) the direct vote of all the members of an electorate on an important public question. 2) (in ancient Rome) a law enacted by the plebeians assembly. DERIVATIVES plebiscitary adjective. ORIGIN French plébiscite, from Latin plebs the common …   English terms dictionary

  • plebiscite — [pleb′ə sīt΄] n. [Fr plébiscite < L plebiscitum < plebs, PLEBS + scitum, decree, neut. pp. of scire, to know: see SCIENCE] an expression of the people s will by direct ballot on a political issue, as in choosing between independent… …   English World dictionary

  • plebiscite — I noun ballot, choice, election, mandate, poll, referendum, vote II index election (selection by vote), poll (casting of votes), referendum Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton …   Law dictionary

  • plebiscite — *mandate, initiative, referendum …   New Dictionary of Synonyms

  • Plébiscite — Un plébiscite (du latin plebs, qui renvoie au français « plèbe », et scitum, signifiant « décision », selon un système analogue à la décision prise par les concilia plebis : « assemblée de la plèbe ») est une… …   Wikipédia en Français

  • plebiscite — n. 1) to conduct, hold a plebiscite 2) a plebiscite to + inf. (a plebiscite to determine the status of a territory) * * * [ plebɪs(a)ɪt] hold a plebiscite to conduct a plebiscite to + inf. (a plebiscite to determine the status of a territory) …   Combinatory dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”